Eyes-Road - Another vision of EDI > All Blog > Actualités > Dossier spécial : Le boom du sur-mesure

Dossier spécial : Le boom du sur-mesure

Après le prêt-à-porter, c’est au tour de l’optique d’adopter progressivement la tendance du sur-mesure. Lassés des montures standardisées qu’ils retrouveront partout, les clients sont de plus en plus demandeurs de lunettes uniques qui collent parfaitement à leurs envies. Panorama de toutes les solutions optiques du sur-mesure, qui révolutionnent le marché. 

Les lunettes customisables 

Ce désir de sortir du lot, les fabricants de montures l’ont bien compris et ont adapté leurs offres pour répondre à cette nouvelle tendance. Certaines marques comme Dilem proposent donc des lunettes avec faces et branches interchangeables en polymère. 500 faces et 900 branches sont disponibles. Autant dire que les possibilités sont infinies (450 000 combinaisons, cela laisse songeur…). Et pour celles et ceux qui hésiteraient face à ce choix vertigineux, Dilem propose également un simulateur en ligne, pour découvrir à quoi ressemblent leurs associations préférées.

dilem

Mais là où chez Dilem, il s’agit d’assembler des éléments déjà créés, Zenka propose à ses clients de tout choisir de A à Z : forme et couleur de la monture, mais aussi faces à clipser sur les lunettes. Il est également possible d’ajouter des motifs sur les clips, dont certains sont semi-transparents et laissent apparaître la couleur de la monture en dessous, pour plus de personnalisation. Selon les modèles, on peut aussi choisir la forme et la couleur des branches. Ce qui frappe chez Zenka, c’est l’originalité de certains designs, que l’on est sûr de ne retrouver chez personne d’autre.

Tout comme Dilem, la marque propose un simulateur en ligne. Celui-ci est très détaillé et permet toutes les folies. Il indique également de nombreuses informations sur chaque monture et chaque clip (origine, matière, dimensions, etc). L’assurance de faire un choix éclairé !

zenka

L’impression 3D

Pour encore plus de personnalisation, certaines marques ont fait le choix de se lancer dans l’inconnu : l’impression 3D. Ce procédé, en plein boom, est particulièrement adapté à l’optique, car il permet de coller à l’extrême aux attentes des clients. Grâce à des mesures précises, les montures 3D peuvent en effet s’adapter à la morphologie des visages, sans aucune limite de forme ou de design. Tout est désormais possible (ou presque) !

[Retrouvez notre article explicatif sur l’impression 3D ici]

Certaines marques de lunettes se sont déjà emparées du filon depuis quelques années. On peut citer l’exemple de Lissac, pionnier du 3D dans le domaine de l’optique, qui propose ce service dans l’ensemble de ses magasins depuis 2014, après l’avoir testé dans l’une de ses boutiques parisiennes. Les prix démarrent à 520€.

sudiolissac

Ont ensuite suivi d’autres marques, dont le lunetier Aoyama Optical France, qui a lancé fin 2015 sa collection de montures imprimées en 3D.  Elle s’intitule « We DDD » (prononcer « We 3D »). Pour customiser leurs modèles, les clients ont le choix entre 9 coloris unis, mais aussi une sélection de motifs. Autres avantages permis par la 3D : les montures sont personnalisées aux mesures de chacun et livrées en moins de 15 jours, pour un prix de vente de 200€. Ici, le bas prix et la rapidité d’exécution sont un argument marketing à part entière.

aoyama

La personnalisation ultime

Si Lissac et Aoyama n’ont consacré qu’une collection à l’impression 3D, d’autres enseignes ont choisi de faire reposer leur concept sur cette innovation. C’est le cas de la marque française Glass Yourself. Son concept ? Permettre à chaque client, qu’il soit opticien ou particulier, de dessiner lui-même ses propres lunettes.

Il existe, évidemment, des paires déjà créées, que l’on peut commander toutes prêtes. Mais là où l’enseigne se démarque, c’est qu’elle propose aux opticiens indépendants, aux designers, ou aux créateurs de lunettes, de vêtements, ou d’accessoires de créer eux-mêmes leur monture. Pour cela, il leur suffit d’envoyer leur dessin à Glass Yourself, qui les accompagnera ensuite sur tout le process de création. La marque leur fera ensuite parvenir leurs montures imprimées en 3D. A noter que cette proposition est également ouverte aux particuliers qui sauraient designer en 3D.

glassyourself

Et pour ceux qui ignoreraient cette technique mais voudraient tout de même dessiner leur propre monture, Glass Yourself dispense des formations de DAO (dessin assisté par ordinateur) dans ses locaux de Roubaix, pour apprendre aux élèves à designer en 3D. Les créations des designers en herbe pourront même être proposés à la vente sur le site de Glass Yourself, si la forme plaît à la marque… Après avoir été baptisées par leur créateur !

Tout est donc possible grâce au sur-mesure dans l’optique… Pour surtout, ne plus jamais avoir les mêmes lunettes que son voisin 😉