Eyes-Road - Another vision of EDI > All Blog > Actualités > L’impression 3D, un sujet à surveiller dans l’optique-lunetterie !

L’impression 3D, un sujet à surveiller dans l’optique-lunetterie !

Depuis quelques années, le marché de l’impression 3D a énormément évolué. Ce procédé est particulièrement adapté à l’optique, car il offre de nombreux avantages pour les consommateurs, notamment la possibilité de personnaliser ses montures à l’extrême. Et si cette technologie était l’avenir des lunettes ? 

Apparue il y a une trentaine d’années, l’impression 3D rencontre un succès bruyant depuis près de cinq ans. On fait le point sur les techniques, les avantages et les acteurs du marché de l’impression 3D en optique-lunetterie.

Le principe de l’impression 3D

Le concept est simple et permet toutes les fantaisies. Il suffit d’abord de dessiner l’objet voulu sur un écran. On envoie ensuite le fichier 3D obtenu à un logiciel, qui le découpe virtuellement en tranches. Le logiciel n’a plus qu’à envoyer le fichier découpé à l’imprimante 3D, qui imprimera l’objet en suivant les différentes tranches, par dépôt de couches de matières successives. C’est la « fabrication additive ». On obtient ainsi un objet réel en trois dimensions.

Le procédé est donc particulièrement adapté à la filière optique, car il permet de fabriquer des montures de lunettes entièrement personnalisées.

Les avantages pour les consommateurs

Grâce à des mesures précises, les montures 3D peuvent s’adapter à la morphologie des visages, pour un maximum de confort. Autre avantage et pas des moindres : l’impression 3D permet aux consommateurs de personnaliser leur monture de A à Z. Il n’y a plus aucune limite de forme ou de design : tout est désormais possible (ou presque) !

Pour les marques de lunettes, c’est une véritable aubaine… Et comme les designers peuvent travailler très vite et à moindre coût sur tous les prototypes, cela devient même une arme marketing à part entière. Elles auraient tort de s’en priver, car beaucoup de consommateurs sont séduits par le côté innovant et ludique du procédé

lunettes-impression-3D

Ils l’ont adoptée

Certaines marques utilisent déjà l’impression 3D, pour proposer des lunettes hyper-personnalisées à ses clients. On peut notamment citer l’exemple de Lissac, qui propose ce service depuis 2014 dans l’ensemble de ses magasins, après l’avoir testé dans l’une de ses boutiques parisiennes. Les prix démarrent à 520€. D’autres marques ont suivi, comme la startup hollandaise Boulton Eyewear, ou le site Lu-net.fr.

studio-lissac

Le nombre de possibilités est donc infini ! La seule limite ? La pose des verres, qui peut être compliquée selon la forme et la matière utilisées pour produire la monture…