Eyes-Road - Another vision of EDI > All Blog > Actualités > Lunettes de conduite : est-ce nécessaire ?

Lunettes de conduite : est-ce nécessaire ?

Lorsque l’on conduit, nos yeux sont soumis à rude épreuve. Éblouissement dû au soleil ou aux phares des voitures, brouillard, réfléchissement de la lumière sur sol mouillé… Sans oublier les autres usagers et les panneaux de signalisation. Pour nous permettre de rouler en toute sécurité, sachez qu’il existe maintenant des verres spécialement conçus pour la conduite. On fait l’état des lieux.

Les verres à usage quotidien optimisés pour la conduite

Investir dans une deuxième paire de lunettes dédiée à la conduite n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses. Avec la monture et les verres spécialisés, l’addition peut vite grimper. Pour remédier à cela, les fabricants ont créé des verres dédiés, adaptables sur des montures quotidiennes. S’ils sont efficaces pour améliorer le confort visuel pendant la conduite, c’est surtout grâce à un puissant traitement antireflet, utile en semi-obscurité.

C’est le concept des verres Zeiss DriveSafe. En plus de faciliter la vision en cas de faible luminosité, ils sont équipés du traitement antireflet DuraVision®. A noter qu’ils existent également en version progressifs. Ce type de verres est habituellement peu adapté à la conduite, ce qui nécessite de passer sans arrêt d’un plan à l’autre. Les verres progressifs DriveSafe sont justement conçus pour faciliter l’accommodation des yeux lorsqu’ils passent de la route au tableau de bord ou aux rétroviseurs.

10464377_649424328469730_8673495848396211500_n

Les verres polarisants

Si en revanche, on souhaite acquérir des lunettes de conduite, il est conseillé de choisir des solaires à verres polarisants. Ce type de verres offre une protection renforcée contre l’éblouissement, en filtrant la lumière et en réduisant les reflets gênants. Ceux provoqués par une route mouillés ou par la neige, par exemple. Autre atout dont disposent les verres polarisants : ils sont teintés, ce qui offre une meilleure perception des contrastes et des couleurs. Pratique pour apercevoir plus tôt les véhicules arrivant en sens inverse, notamment. A noter que les solaires de catégorie 4 sont interdites pour la conduite car leur pouvoir filtrant est trop important.

Certains fabricants comme Optic 2000 en proposent une gamme très étendue. D’autres marques se sont même spécialisées dans les verres polarisants. C’est le cas de Polariz et de ses dizaines de paires de lunettes de soleil, montées de verres polarisés.

polariz

Le cas des verres photochromiques

Les verres photochromiques se teintent en fonction de la luminosité naturelle extérieure et peuvent donc être conseillés pour ce type d’utilisation. Attention cependant car seuls quelques fabricants proposent des verres photochromiques compatibles avec la conduite. En effet, le pare-brise des voitures bloque la lumière et empêche les verres de foncer en cas de forte luminosité. Ce qui augmente considérablement le risque d’éblouissement au volant.

Pour éviter cela, certaines marques comme Transitions, proposent une gamme de verres photochromiques spécialement conçus pour rouler. Chez Transitions, il s’agit de la gamme Drivewear. Lorsqu’ils sont exposés à la lumière, ses verres prennent une couleur cuivre. Ce qui permet d’améliorer la perception de la profondeur, mais aussi d’accentuer les rouges et les verts, fréquemment utilisés sur les panneaux de signalisation.

transitions

Alors, convaincus d’investir dans des lunettes de conduite ? 😉