Eyes-Road - Another vision of EDI > All Blog > Actualités Optiques > Trois objets connectés au service de l’optique

Trois objets connectés au service de l’optique

Nous vous parlions récemment de la future réapparition sur le marché des Google Glass : chez Eyes-Road, nous sommes fans des objets connectés et nous avons découvert pour vous trois innovations au service de la vue… Des innovations qui abordent le sujet chacunes à leur manière !

Téou d’Atol, pour ne plus perdre ses lunettes 

Non, il ne s’agit pas de lunettes connectées…mais de montures connectées ! Ces lunettes sont en fait géocalisables et connectées en Bluetooth via une application dédiée…Pourquoi ? Atol les a mises sur le marché afin que vous puissiez visualiser l’endroit où vous avez égaré vos lunettes en toute simplicité selon la couleur qui apparaît dans l’application :

  • Rouge, vos lunettes se situent à plus de 15 mètres,
  • Orange, à moins de 10 mètres,
  • Vert, à moins de 5 mètres.

Au-delà de 30 mètres, les lunettes ne sont pas repérables… Mais ne vous inquiétez pas, la carte sur l’écran indique le dernier emplacement où les lunettes ont été repérées !

Pour recharger les lunettes, placez les directement dans leur étui pendant 2 à 3 heures : elles disposent d’une autonomie de 72 heures, de quoi vous laisser le temps de les perdre…

Disponible chez les opticiens Atol, ces lunettes ont été conçues pour les presbytes en version optique et solaire.

objets-connectés-ATOL-TEOU

Blink, l’examen de la vue avec un smartphone

La start-up new-yorkaise Eyenetra a lancé Blink, un examen de la vue réalisé à domicile à l’aide, entre autres, d’un smartphone.

Pas question pour autant de se passer du conseil d’un professionnel : le « patient » devra tout d’abord prendre rendez-vous sur le site goblink.co avec un conseiller qui dispose d’une malette comprenant le matériel nécessaire au diagnostic oculaire. Le client testera donc avec lui son acuité visuelle ou l’erreur de réfraction (entre autres)… Si effectivement cet examen confirme le besoin de nouvelles lunettes, alors le diagnostic généré sera transmis à un ophtalmologue pour qu’il envoie une ordonnance sous 24 heures.

L’examen est réalisé à l’aide d’un masque inspiré des casques de réalité virtuelle, sur lequel est connecté un smartphone faisant office d’autoréfracteur.

Le prix de la consultation est estimé à 75 dollars et dure en moyenne 20 minutes ; déjà  35 000 examens ont été réalisés à New York. Le but du concept : rendre accessible la prévention de la santé oculaire à tous, partout.

The Whoa Moment from Blink on Vimeo.

Sunu, le bracelet connecté pour les personnes atteintes de cessité

Comme vous le savez, en émettant un son (coup de canne sur le sol, petit claquement avec la langue etc.), les personnes aveugles ou visuellement déficientes peuvent comprendre et appréhender ce qui les entoure. Dans cette continuité, Cuauhtli Padilla Arias et Marco Antonio Trujillo Tejeda, deux chercheurs mexicains de l’institut Tec de Monterrey, ont récemment conçu le bracelet connecté Sunu.

Ce bracelet à ultrasons permet d’épauler les personnes malvoyantes avec un système d’écholocation inspiré des besoins sonores de ceux-ci pour se repérer dans leur environnement. Les ondes à haute fréquence émises par le capteur intégré rebondissent ainsi sur les obstacles qui se trouvent sur leur route et préviennent l’utilisateur de la présence de cet obstacle !

objets-connectés-sunu