Eyes-Road - Another vision of EDI > All Blog > Actualités > La tendance à surveiller : l’optique à domicile

La tendance à surveiller : l’optique à domicile

L’opticien officie traditionnellement dans une boutique physique, au contact de ses clients. Il accueille, conseille et oriente ces derniers vers les montures et verres les plus adaptés à leurs besoins. Et si cet opticien commençait à se déplacer progressivement au domicile de ses patients ? 

L’optique à domicile : qu’est ce que c’est ?

Nous en parlions il y a quelques mois, l’optique à domicile est une tendance montante de l’optique en 2016. Gain de temps et d’énergie, déplacements évités, elle rapproche l’opticien des clients. Sur rendez-vous, jusqu’à 7 jours sur 7 et parfois même les jours fériés, l’opticien propose les mêmes services et prestations qu’en boutique, mais au domicile ou encore au travail de ses clients. Les tarifs de cette nouvelle génération d’opticiens sont concurrentiels et l’offre est loin d’être limitée.

L’optique à domicile : c’est pour qui ?

optique-a-domicile-2

Il apparaît que certaines personnes, parfois âgées, malades, hospitalisées ou en établissement spécialisé, n’ont pas toujours un proche pour les accompagner en boutique. Une partie de celles-ci ne portent d’ailleurs plus de lunettes adaptées à leur vue pour cette raison ! Aussi, les clients sont parfois simplement trop occupés pour se rendre chez leur opticien.
L’optique à domicile pallie cela et est ainsi pratique pour les personnes à mobilité réduite comme pour les gens à l’agenda chargé.

Une opticienne à domicile : Karine Mocholi

optique-a-domicile-3

Karine Mocholi est opticienne à domicile à Bordeaux et dans sa région. Elle a lancé le service Mon opticien à domicile. Des montures aux formes et marques variées avec près de 300 paires dans sa valise magique, Karine propose toutes les options à ses clients. Connectée, elle rédige ses devis sur son ordinateur portable après avoir pris les mesures nécessaires à la confection des lunettes. L’opticienne gère ensuite tout de son côté : de la gestion du tiers-payant auprès des mutuelles jusqu’à l’ajustement des verres et montures dans son atelier bordelais. C’est également elle qui livre les lunettes aux clients, histoire qu’elles soient bien ajustées.

L’opticien à domicile colle parfaitement aux nouveaux modes de consommation. Il s’affranchit ainsi de multiples contraintes liées aux boutiques physiques tout en développant une vision qualitative du métier, tout en le démocratisant.

Loin d’une simple tendance, le concept est à surveiller assurément, tant il se développe et évolue déjà !