Eyes-Road - Another vision of EDI > All Blog > Actualités > Santé : la révolution de l’optogénétique

Santé : la révolution de l’optogénétique

L’optogénétique, qualifiée « d’avancée de la décennie » en 2010 par le magazine Science, est en passe de révolutionner le domaine de l’optique. En stimulant les neurones via la lumière grâce à une protéine, elle permettrait aux patients de recouvrer la vue ou la mémoire. On vous explique tout sur l’optogénétique !

Qu’est-ce que l’optogénétique ?

L’optogénétique est une combinaison entre optique et génie génétique. Elle est née avec la découverte de la channelrhodopsine – une protéine issue d’une algue unicellulaire. Cette protéine est sensible à la lumière. L’idée est donc de l’introduire dans les neurones, pour qu’elle crée un courant électrique au travers de la membrane cellulaire. Ainsi, il serait possible de contrôler son activité en excitant ou en inhibant les cellules via un faisceau lumineux.

Film extrait de la série Des idées plein la tech’, réalisée par François Demerliac et coproduit par Virtuel productions, Universcience et l’Inserm

Cette technique a été qualifiée « d’avancée de la décennie » par le magazine Science en 2010 et a ouvert un champ des possibles vertigineux en matière de neurosciences.

Que permet l’optogénétique ?

Grâce à l’optogénétique, il est possible de stimuler des neurones de façon ciblée (selon leur fonctionnement et leur type), contrairement à la méthode de stimulation électrique classique avec des électrodes. Cette technique permet aussi de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau et des circuits de neurones.

optogenetique

On comprend donc vite en quoi elle peut révolutionner le secteur de l’optique, et notamment le traitement des maladies neurodégénératives comme la DMLA ou la rétinite pigmentaire. En effet, ces pathologies sont responsables de la destruction progressive des cellules de la rétine qui sont sensibles à la lumière – ce qui provoque la cécité. Grâce à l’optogénétique, on pourrait utiliser ces protéines sensibles à la lumière pour les implanter dans les cellules défectueuses, avant de les stimuler par la lumière… Et peut-être, permettre aux personnes non-voyantes de voir ou de recouvrer la vue !

Où en est la recherche ?

optogenetique

Les scientifiques de l’Institut de la vision en sont pour l’instant au stade de développement pré-clinique mais ont déjà obtenu des résultats très encourageants sur les animaux. Reste encore à tester la méthode sur l’homme, avant de pouvoir déterminer tous les paramètres nécessaires à son efficacité. En plus de l’optique, l’optogénétique pourrait, à terme, nous permettre également de recouvrer la mémoire, quelle que soit la manière dont on l’a perdue : stress post-traumatique, traumatisme crânien, ou même traitement de la maladie d’Alzheimer.

L’optogénétique risque donc bien de révolutionner le secteur de l’optique dans les prochaines années, mais aussi ceux de la biologie et de la psychologie !