Eyes-Road - Another vision of EDI > All Blog > Actualités > Opticien : comment bien afficher vos prix en magasin ?

Opticien : comment bien afficher vos prix en magasin ?

Professionnels de l’optique, savez-vous quelles sont les règles d’affichage de vos prix en magasin ? En dehors de certains secteurs comme les transports publics, les taxis ou les livres, tous les magasins sont soumis aux mêmes règles. Vérifiez que vous respectez la réglementation grâce à cet article !

Affichage des prix : la règlementation

En magasin d’optique, comme dans la plupart des secteurs, les prix des produits sont fixés librement par les professionnels. Ce qui est très règlementé, en revanche, c’est le degré d’information des consommateurs sur les prix, que ce soit en boutique physique ou sur un e-shop. Parmi les principales règles à respecter : les prix doivent être exprimés en euro et toutes taxes comprises (y compris les frais de livraison lorsqu’il s’agit d’un e-shop). De plus, ces indications doivent être visibles de l’extérieur et/ou de l’intérieur de l’établissement, en vitrine ou en magasin, sans que le consommateur n’aie à les demander. Ce dernier doit également être informé des éventuels frais supplémentaires qui pourraient s’appliquer (frais de livraison, frais de dossier), avant que la vente ne soit conclue.

Il existe également des règles sur les endroits où ces indications doivent figurer :

  • soit sur une étiquette apposée sur le produit
  • soit sur un panneau ou un écriteau, à côté du produit

 

A noter aussi que pour les lots de produits (une paire de lunettes de vue + une paire de solaires, par exemple), le prix global et le prix de chaque élément doit être affiché.

Comment procéder en période de soldes ?

En période de réduction de prix, il existe également des règles à respecter. En boutique d’optique, comme pour tous les magasins, vous devez préciser le prix réduit et le prix de référence du produit, pour que le consommateur puisse correctement mesurer la réduction effectuée. De plus, vous êtes également censé pouvoir justifier de la réalité de ce prix de référence, en présentant des documents justificatifs (notes, bordereaux, bons de commande, tickets de caisse, etc).

Il existe une dérogation cependant, si votre taux de réduction est uniforme sur une catégorie d’articles correctement identifiés. Par exemple, si vous proposez à vos clients une réduction de -50% sur tous vos modèles de solaires. Dans ce cas-là, la réduction pourra se faire en caisse et il n’est plus obligatoire d’indiquer le nouveau prix sur l’article en question.

Comment être sûr de respecter ces règles ?

Depuis le 1er octobre 2017, vous pouvez demander à la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) de se prononcer sur la conformité de l’affichage de vos prix en magasinou sur votre signe internet. Pour cela, il vous suffit de compléter un formulaire CERFA, en joignant à votre demande tout document qui pourrait aider la DGCCRF à prendre position. Une photo de l’affichage de vos prix au format étiquette, par exemple. Vous devrez ensuite envoyer toutes ces informations directement en ligne à la DIRECCTE(Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) du siège de votre entreprise au moyen du formulaire de contact en ligne. Vous saurez ainsi si votre magasin respecte la réglementation !

Si votre boutique propose également des services (conseil en image, livraison à domicile, etc), n’oubliez pas qu’il existe encore d’autres règles à respecter